Les entreprises de l’Ouest en pointe sur le marché des objets connectés

MEITOEdito mars 2015 Meito (Mission pour l’Electronique, l’Informatique, et les Télécommunications de l’Ouest)

Les entreprises de l’Ouest en pointe sur le marché des objets connectés

La commission Innovation 2030, animée par Anne Lauvergeon a souligné à quel point l’Internet des objets, l’innovation au service du vieillissement et le traitement des masses de données devaient faire partie des sept grandes priorités scientifiques techniques et industrielles des 20 prochaines années en France.

L’explosion du nombre d’objets connectés conjuguée à la montée en puissance d’un réseau à très haut débit mobile sur l’ensemble du territoire va provoquer en seulement quelques années une véritable révolution culturelle et économique. Cela va impacter tous les individus, tous les secteurs d’activités, toutes les entreprises et tous les foyers avec, enfin, l’arrivée à maturité du marché de la domotique et de ses bénéfices en termes de confort, d’économie d’énergie, de sécurité, de santé et d’assistance au maintien à domicile.

L’Ouest de la France est particulièrement bien placé pour devenir incontournable dans ce domaine avec sa culture séculaire du bâtiment, son dynamisme en matière d’innovation et l’expertise de ses entreprises dans le numérique en général et les smartgrids en particulier du fait de sa situation énergétique critique. Nous avons aussi la chance d’avoir sur le territoire des spécialistes de la construction modulaire et industrielle qui constitue probablement le chainon manquant dans l’équation économique du marché de l’habitat connecté. Nous disposons également d’un autre ingrédient fondamental, un tissu de startups et d’entreprises confirmées dans le domaine de l’électronique, des télécoms, des systèmes embarqués, du sans-fil, de la cybersécurité et du développement logiciel capables d’imaginer la domotique de demain, non plus focalisée sur le contrôle/commande mais bien sur l’intelligence artificielle, les interfaces en langage naturel, la suggestion voire l’anticipation basée sur l’analyse de données massives issues des objets connectés.

Tout est réuni pour mettre en place une filière d’excellence et permettre à nos régions d’exister dans ce secteur voire de le dominer si on continue sur cette dynamique. Le lancement de la cité des objets connectés d’Angers en est un bon exemple. Il faut aller vite, être très dynamique, travailler collectivement et faire preuve de créativité pour conserver notre avance. Cet environnement hyper-connecté pourrait légitimement nous effrayer mais comme toutes les innovations, il vaut mieux les affronter, les maitriser, les encadrer avec vigilance en pensant aux immenses effets bénéfiques pour le bien-être de chacun.

François-Xavier JEULAND

Président de la Fédération Française de Domotique

Pour en savoir plus

Edito Meito mars 2015

Dossier Meito “Objets connecté : la révolution des usages”

Site de la MEITO

www.ffdomotique.org

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *